Indie game : the movie

Hello again !

Pour cette deuxième critique des médias, j’aimerais vous parler ici d’un film documentaire canadien consacré à l’univers du jeu indépendant et plus particulièrement de la réussite de trois petit studio. Ce documentaire fait le lien entre le concepteur et son public, présentant les difficultés et les pressions que vivent les concepteurs durant toutes les phases du développement. Il tente de nous montrer le côté humain derrière la machine, en nous montrant que derrière chaque petite merveille audiovisuelle, une équipe plus ou moins grande se sera arracher les cheveux pour répondre (avec plus ou moins de succès) au attentes démesurés des joueurs de tout poils.

On y suit donc les créateurs de « Super meat boy« , « Braid » et « Fez » qui nous dévoile leur manière d’appréhender la conception d’un jeu jusqu’à sa sortie sur le marché. Bien que le film ne présente que des jeux ayant connus un certains succès après leur sortie, l’état psychologique dans lequel sont plongés les développeur nous en apprend énormément sur les studios ne pouvant mener leur projet à bien.

Ce projet est, à mon sens, une publicité positive pour tout ces petits studios indépendants, cela leur permettra de gagner en visibilité face aux gros studios qui eux n’ont que peu de problème à rendre leur jeu visible par la masse diffuse des joueurs. L’univers du jeux indépendant a pris énormément d’ampleur ces dernières années et de nombreux blogs et podcasts émergent afin de propager des nouvelles sur l’indie game à travers la toile (comme indius, ou At0mium pour ne citer qu’eux). Le film ayant été un joli succès, une version longue est envisagée et mettrait en scène plusieurs développeurs moins connus (et surement moins couronnés de succès).

L’autre point positif de ce documentaire est qu’il donne la parole aux développeurs indépendant, permettant à de jeunes développeurs (comme moi) d’avoir toute une flopée d’informations quand aux phases de développements d’un jeu et aux difficultés tant techniques qu’émotionnelles qu’ils doivent traverser. Pour ma part, cela n’a fait que me conforter dans mon choix de travailler dans ce domaine là, en tant qu’indépendant ou en rejoignant un petit studio de développement (Ankama serait parfait, petit studio indé devenu grosse compagnie).

Dans tout les cas (surtout si vous aimez les jeux vidéos) je recommande fortement le visionnage de ce film.

Et pour finir, voici la musique du thème principal de Indie Game : The Movie, que je trouve magnifique.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s